13 rue Basse
14000 CAEN
02 31 31 52 70

Les effets indésirables des tatouages avec l'IRM


vendredi 18 septembre 2020

Quels sont les effets indésirable pour les personnes tatouées lors d'une IRM ?

Il est important d'indiquer, lorsque vous prenez rendez-vous pour passer une IRM, que vous portez un tatouage. En effet, ces marques sur la peau peuvent venir fausser les résultats de l'examen et/ou provoquer des effets indésirables sur la peau par des brûlures.

La Société française de radiologie mentionne que « plusieurs incidents ont été rapportés au cours desquels des patients tatoués ayant passé une IRM ont souffert de brûlures au premier, second ou troisième degré ». Dans certains tatouages, il peut y avoir des particules ferro-magnétiques qui vont conduire l'énergie et ainsi causer un échauffement sur la peau.

Que faire si vous êtes tatoués et que vous devez passer un IRM ?

Vous devez informer le cabinet de radiologie que vous êtes porteur ou porteuse d'un tatouage. Afin d'éviter les brûlures, le personnel médical pourra appliquer des compresses ou des blocs de glaces sur votre peau.

Que faire dans le cas d'un TEP Scan ?

La tomographie par émission de positons (TEP Scan appelée PET Scan en anglais) est un examen d’imagerie qui consiste à injecter dans le sang un traceur avec une faible dose de produit radioactif. Il permet de détecter une tumeur cancéreuse ou des métastases. Cela pose problème pour les personnes tatouées, car le tatouage peut venir fausser l'interprétation du TEP Scan.

Le magazine 60 millions de consommateurs détaille qu'en réalité, l'encre des tatouages migre vers les ganglions lymphatiques, organes qui sont analysés lorsque l'on suspecte un cancer. L'examen peut ainsi confondre un ganglion dans lequel on retrouve des encres de tatouage avec une réelle présence de métastase. On peut donc potentiellement vous diagnostiquer un cancer alors que vous n'en avez pas.

À titre d'exemple, une patiente de 32 ans avait été prise en charge pour un cancer du col de l'utérus. Lorsque les médecins ont réalisé un TEP Scan, ils ont diagnostiqué deux zones métastasées dans le bas de son abdomen qui semblaient indiquer une propagation de la tumeur. La patiente a été opérée afin de lui oter les ganglions lymphatiques atteints. En réalité, cette opération n'a servi à rien puisque la patiente n'avait rien aux ganglions. C'était l'encre des tatouages qui s'était propagé des jambes de la patiente, zone où elle portait ses tatouages, vers ses ganglions.